56 des pires voitures de tous les temps.

1. 1899 Horsey Horseless

Cet étrange véhicule était destiné a calmer les nerfs des chevaux qui partageaient la route avec les automobiles. C’est l’esprit saugrenu de l’inventeur Uriah Smith, originaire de Battle Creek dans le Michigan, qui a donné naissance à ce charriot avec une tête de cheval attachée à l’avant. Il espérait que cela pourrait lui permettre de ressembler à une calèche.

- Publicité -

2. 1911 Overland OctoAuto

Le créateur Milton Reeves rejetait le consensus général statuant que les automobiles n’avaient besoin que de quatre roues, pensant que six ou huit était une meilleure idée. Considérant que plus il y a de roues plus la conduite est douce, Reeves a commencé à modifier une 1910 Overland. En soudant certaines parties, en ajoutant deux essieux et quatre roues style guncart, il a donné naissance à l’OctoAuto.

Il a présenté le monstre de Frankenstein automobile lors du salon Indianapolis 500. L’OctoAuto mesurait plus de 6 mètres de long. Aucune commande n’a été passée pour ce véhicule hideux, mais Reeves n’est pas laissé abattre par ce détail. L’année suivante il a réessayé avec la SextAuto, qui disposait de six roues et d’une conception à essieu unique. L’absence de voitures à six roues sur le marché est sans doute la preuve que la SextAuto a elle aussi été un échec.

Retrouvez les 54 autres “pires” voitures de tous les temps, classées par ordre chronologique dans les pages suivantes !

- Publicité -

3. 1913 Scripps-Booth Bi-Autogo

La Scripps-Booth Bi-Autogo était une moto massive de 3 200 lb avec des roues stabilisatrices, un moteur V8, et une tuyauterie en cuivre omniprésente. Cette idée folle est l’invention de Scripps-Booth Bi-Autogo, un héritier de la fortune des éditions Scripps et un ingénieur automobile autodidacte. La moto Bi-Autogo supportait son poids à l’aide de roues en bois de 37 pouces.

À vitesse réduite, le conducteur pouvait abaisser les petites roues pour stabiliser le véhicule, l’empêchant de basculer. Même pour 1913 ce véhicule était bizarre. Un élément positif ressort de la création de la Bi-Autogo, le moteur V8. C’était le premier véhicule produit à Détroit disposant d’un moteur V8, ce qui lui donne une certaine importance historique.

Préc.1 sur 54
- Publicité -