Les 20 plus belles voitures françaises de l’histoire

Nous avons peut-être affirmé dans des articles précédents que l’Italie fabriquait les plus belles voitures du monde, mais après avoir réuni les 20 plus belles voitures françaises, nous commençons à nous demander si nous n’avons pas parlé trop vite.

- Publicité -

À nos yeux, la France fabrique sans doute les voitures les plus cools du monde, mais il se peut qu’elles soient également les plus belles. Vous pouvez nous indiquer dans les commentaires à la fin de cette liste quel pays produit la plus belle voiture selon vous.

Voici ce que nous considérons comme les plus belles voitures françaises. Nous savons que certaines d’entre elles ont été des échecs en matière de mécanique, mais ce serait comme dire qu’un tableau de Monet est nul comme frisbee.

Sans plus attendre, voici les 20 plus belles voitures françaises jamais construites.

20) CITROËN C6

Pas polyvalente, mais un look rafraîchissant, différent et raffiné pour une grande berline.

Lors du lancement de la nouvelle berline Citroën C6, il n’a pas été fait mention de son temps au tour potentiel sur le circuit du Nürburgring. Elle n’est pas disponible dans ce qui se rapprocherait d’un modèle « Sport » et le mot « détente » est généreusement saupoudré dans sa documentation marketing.

Il s’agit d’une voiture conçue uniquement pour une conduite confortable et sans effort. Un contraste rafraîchissant avec la « sportivité » promue par la plupart des grandes berlines que, avouons-le, peu d’entre elles offrent réellement.

Confort et raffinement, c’est ce que les grandes Citroën offraient avant la guerre et c’est exactement ce que promet cette dernière version.

Sur la route, on a l’impression que la marque au double chevron a aussi atteint la plupart de ses objectifs.

La C6 à traction avant repose sur la dernière version du système de suspension hydropneumatique unique de Citroën. Dans les versions précédentes, seule la vitesse du ressort variait en fonction de la vitesse et de la surface de la route ; dans la dernière version, développée pour la C6, les amortisseurs sont également concernés.

- Publicité -

Le résultat est une conduite silencieuse qui vous isole des excès du monde extérieur ainsi que des pairs et, dans la plupart des situations, vous offre une excellente visibilité. Vos yeux voient les cicatrices de la route qui vous attendent, mais le châssis fait un si bon travail d’absorption que vous ne les ressentirez même pas lorsque vous les traverserez. Ce n’est pas parfait, à basse vitesse les bosses ne sont pas traitées aussi efficacement, mais c’est un outil relaxant.

Citroën a imaginé une alternative viable à la norme de la berline, et si vous aimez l’accent mis sur le style, le confort et le raffinement, elle vaut vraiment le coup d’œil.

19) RENAULT AVANTIME

La Renault Avantime n’est pas la voiture la plus facile à décrire. À l’époque, ses créateurs la considéraient comme un véhicule coupé utilitaire compact. Et pendant quelques mois, au tournant du siècle, c’est ce que c’était, mais cette étrange silhouette est rapidement devenue la voiture qui a tué un collaborateur de longue date de Renault, la société d’ingénierie française Matra.

Dessinée par Patrick Le Quement, l’idée était de combiner grande capacité de charge et allure élégante d’un coupé afin d’attirer les enfants des propriétaires d’Espace qui avaient grandi, quitté le nid familial, mais avaient encore de bons souvenirs de vacances dans le véhicule familial original.

On a donc eu un coupé panoramique en un bloc ressemblant à une serre sur roues. À l’intérieur, l’habitacle abritait quatre sièges de type « théâtre », et le capot renfermait un moteur V6 de 3,0 litres et 24 soupapes développant 207 ch. Les ventes ont été terribles et Matra a rapidement mis fin à la production, mais le mal était fait. Une voiture unique, ayant tué l’entreprise qui l’a conçue avec moins de 10 000 exemplaires fabriqués, il n’y a rien d’étonnant à ce que l’Avantime acquière rapidement un statut de classique.

Préc.1 sur 23
- Publicité -